Parc à Manises

 

Le parc Carmen Carpintero est situé aux abords du ravin « Salt de l’Aigua », à l’extrême est de la commune de Manises, dans le quartier El Carmen. Sa faible fréquentation et son utilisation inappropriée ont amené la mairie de Manises à envisager une rénovation et à y installer de nouveaux équipements afin de favoriser sa perméabilité physique et visuelle, et de répondre ainsi au nouveau programme des besoins exprimés par le voisinage.

Notre projet est inspiré par la volonté de connecter les deux espaces qui configurent le parc, séparés par un dénivelé de 2,5 mètres de haut et totalement isolés l’un de l’autre tant du point de vue de la fonctionnalité que de la perception. La mise en relation de ces deux espaces jouera un rôle fondamental dans ce projet. Le système de terrasses qui existent à l’heure actuelle est remplacé par un talus composé par une série de surfaces planes triangulaires aux inclinaisons hétérogènes et orientées de manière différente. Cette réalisation permet d’atténuer le dénivelé et d’augmenter la superficie utile du parc. Cette solution des surfaces triangulaires est également appliquée au reste du parc par l’installation de triangles végétaux qui permettent de matérialiser la limite entre la partie interne du parc et l’extérieur.

La partie haute du parc, plus proche de la zone urbaine, est conçue comme une zone de rencontre, qui agit comme une sorte d’entonnoir et emmène les visiteurs vers la partie basse, où se trouve le reste des équipements. Une large rampe, orientée vers le ravin, cheminera au milieu des espaces triangulaires du talus et facilitera la perméabilité entre l’espace plus urbain et l’intérieur du parc.

Le souhait émis par le voisinage de voir le parc fermé pendant la nuit nous a conduit à installer une clôture pour enceindre l’espace. Nous avons ensuite décidé de considérer cet ouvrage comme un élément clé du projet, en lui faisant suivre un tracé accidenté et parfois incliné, et arborer une géométrie évoquant une fois de plus le triangle ; ce choix permet à la clôture de participer à la cohésion esthétique de l’ensemble et de mieux définir les limites du parc.

Trois nouveaux matériaux et textures seront utilisés dans ce projet. Le béton, dans différentes consistances, qui sera intégré en partie au talus ainsi qu’au sol (pistes, rampes, escaliers, triangles, bancs…) ; la végétation, qui participe à augmenter la perméabilité du terrain en étant intégrée à une partie du talus et des triangles ; et pour finir, le métal, matériau utilisé principalement pour le mobilier urbain et la clôture, qui apportera au parc sa force brute avec sa couleur bleue.

Les arbres du parc seront presque tous conservés, certaines zones verront la végétation densifiée par la plantation de nouvelles espèces autochtones qui demandent peu d’entretien, s’intègrent visuellement aux lieux et défendent l’équilibre environnemental de l’espace où elles sont plantées.

Une des exigences était de créer un espace pour les jeunes de la ville. Les équipements prévus (zone de pique-nique, pistes de sport, espace de parkour) permettront d’enrichir l’offre existante et de favoriser la diversité des visiteurs. De plus, nous participerons grâce à cette offre à renforcer la transition entre le ravin et la zone urbaine, en évitant d’obstruer la visibilité, et en créant un espace de communication entre le vert et l’asphalte.

 

Paysagisme: María Gil Román
Constructeur: O.C.S. Siete Aguas
Promoteur: Ayuntamiento de Manises
Photographie: Germán Cabo